ingénierie financière et partenariat
   ingénierie financière et partenariat

Pour toute question ou prise de rendez-vous, vous pouvez nous joindre au numéro de téléphone ou mail suivant :

06 83 63 10 85

contact@mosconsultants.fr

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

 

 

 NOUS AIMONS LE TRAVAIL BIEN FAIT

NOUS VOUS ACCOMPAGNONS DANS LE FINANCEMENT DE VOTRE ENTREPRISE

Levées de fonds

33 M€

 

Nombre d'entrepeneurs accompagnés

27

 

Commissions aux résultats +  honnoraires de dossier

de 3% à 7% sur les résultats

 De 8K€ à 15K€

 sur les honnoraires

 

 

Entreprises accompagnées

En 1995, Jean-Noël, Morand alors employé chez DFM SPADE, société spécialisée dans le traitement d’eau et la construction de piscines, rencontre Muriel Hermine (championne de natation synchronisée). Elle est en cours de création d’un spectacle aquatique à Paris, et souhaite remettre en service la piscine du cirque d’hiver.
A la surprise de tous, la piscine du Cirque d’hiver est déjà équipée d’un fond mobile en acier, construit en 1920 par Eiffel. Son principe : une structure style mécano-rivetée d’époque et des câbles motorisés qui actionnent le plancher.
Mon frère raconte Edith Morand aujourd’hui Directrice Commercial d’AQUALIFT a été un des acteurs de cette aventure, notamment pour la réfection du bassin, de la filtration, du traitement de l’eau et du chauffage et du mobile. Quand l’ensemble a été terminé tous étaient impressionnés par le fonctionnement du système, « voir apparaître ou disparaître le bassin comme par magie ». Il s’est alors posé la question « Pourquoi ne pas créer une machine pour équiper les piscines privées »?
Passionné par son métier et la mise en œuvre de nouvelles technologies, et après trois années de recherches, il conçoit son premier fond mobile et le teste pour la première fois en 1998 chez un privé. S’inspirant des idées d’Eiffel, il a alors fallu créer un système immergeable, esthétique, fiable et sécurisant à la fois. Suivra le dépôt d’un brevet. En 2004 Jean-Noël rachète l’activité en cours, il crée alors la société AQUALIFT.
Aujourd’hui le succès est total puisqu’il a installé plus de 1000 fonds mobiles en France et à l’étranger.
Cette nouvelle innovation révolutionnaire a permis de faire varier la profondeur d’un bassin et de le transformer, une fois remonté, en terrasse. Ce fond mobile monte ou descend en environ 1 minute.
Aqualift aujourd’hui franchit le stade de l’industrialisation de ses fonds mobiles avec un développement vers les USA, La Russie et la Chine

 

Mouhssine Jeroundi dirigeant de VIVANDIA s'était engagée dans une opération de crowdfunding après avoir tenté d’intéresser depuis plus d’un an les différents fonds d’investissement en cherchant à réunir 350.000 euros afin de devenir, la première marketplace en France de produits destinés aux seniors avant d'attaquer le marché européen. Finalement, c'est Damartex qui va permettre à la PME française, de passer à la vitesse supérieure à une allure plus vive qu'espérée. En effet, le groupe installé à Roubaix est le nouvel actionnaire majoritaire de la société azuréenne au côté de Mouhssine et Valérie Jeroundi.
Vivadia c'est 7 sites marchands classés par segments de produits - médical, kinésithérapie, confort, optique, audition, santé et autonomie -, une entreprise née en 2006 qui s'appuie sur une plateforme en cloud computing développée en interne après cinq années de R&D et un portefeuille revendiqué de 80 000 clients.
Pour Damartex c'est l'occasion de renforcer son segment Home & Lifestyle tout en s'appuyant sur un modèle de distribution digital, modèle qui possède un potentiel évident. Damartex c'est huit marques : Damart, Damartsport, Afibel, Maison du Jersey, Coopers of Strotford, Delaby, Jours Heureux et Sedagyl. Et un chiffre d'affaires de 697 M€.
Vivadia va donc bénéficier de la force de frappe d'un grand groupe. Ce qui passe par le doublement de l'équipe actuelle, constituée de 8 personnes. Surtout, la PME - qui affiche un chiffre d'affaires de 1 M€, demeure dirigée par Mouhssine et Valérie Jeroundi.

Jacques Gouteyron est issu de Sup de Co Clermont Ferrand. Quand il en sort, à 22 ans, il crée Aubrilam. L’entreprise est spécialisée dans la conception et la fabrication de mâts d’éclairage et de mobilier urbain éco-conçus en bois lamellé-collé. Leurs produits innovants et durables sont partout aujourd’hui : des mâts d’éclairage des gares TGV, en passant par tout le mobilier extérieur des restaurants Mc Donald’s de France.   C’est même un exemple de réussite du made in France, avec plus de 500 000 produits installés dans le monde.


De nationalité italienne, Dino VORTICE naît en Belgique en 1966. Polyglotte, diplômé de l'Ichec (Belgique), titulaire d'un Master en Management Interculturel (finalisé au Japon), Il rejoint son premier poste en Asie du sud-est dans le secteur promotionnel. De retour en Europe, il s'investit plusieurs années dans différentes agences de communication. Après des années de collaboration avec l'Asie, Dino VORTICE a souhaité créer en 2006 une entreprise qui soit différente, en choisissant exclusivement des partenaires européens. Un pari audacieux et novateur qui s'avère être une réussite.
« Toutes nos réalisations sont issues de Fabrications
100% Européennes, via un process de production exigeant en termes de Qualité et Traçabilité
pour un produit conforme à toutes les règlementations en vigueur (nous collaborons avec les Laboratoires BUREAU VERITAS et nos usines partenaires sont membres SEDEX et auditée SMETA PILARS 4)
.leurs références:
Nestlé, Coca-Cola, Disney, L’Oréal, Lampe Berger, Rolland R&R, Universal, PepsiCo, Quick, Mars, Orangina Schweppes, Marie Brizard, Club Med, Fox, CPW & General Mills, Total, Nespresso, Pink Lady et bien d’autres.

 

Denis Huré is the C.E.O and co-founder of the first club (TFC). He is responsible for the company’s overall management and strategy as well as worldwide financial and legal operations, focusing on International strategic partnerships, European and Asian business development.
Denis was born in 1965 in France. His corporate background has included positions with KPMG, Computer Associates and Claris (Apple’s Software subsidiary). He has undeniable expertise in marketing, international sales, finance and emerging technologies.
In 1994, Denis joined Interplay Entertainment Corp, one of the major video game publishers at the time. He was given the task of handling the European setup as well as the day-to-day running of their licensing division – Interplay OEM, Inc, by its founder, Jill Goldworn. Denis was instrumental in the growth and international development of this group.
In 2002, Denis and Jill both left Interplay to join forces and set up The Licensing Agency Inc., (TLA). TLA is an international marketing services agency specializing in digital promotions and brand development. Denis’ and Jill’s integrity, knowledge and hard work enabled them to develop a strong legacy in the world of entertainment promotional marketing.
Denis has a deep-seated interest in consumer direct marketing and new-technologies. Through his previous endeavors he developed a strong understanding of loyalty programs, digital sales promotions and corporate rewards and incentives having worked across these sectors for most of his career.
In his spare time, Denis reads and contributes to various marketing magazines and is passionate about Magic being an active member of ‘The Magic Circles’.

 

En 1980, Gérard Barachini donnait naissance au premier Steribloc. Conçu selon le principe d’une armoire autonome, simple d’installation comme d’utilisation, il s’adapte habilement à toutes les configurations et assure une décontamination et un contrôle toujours optimum de l’air. Unitair a ainsi développé, assemblé et distribué cinq générations de STERIBLOC et sa version industrielle l’ASP.
Grâce à l’énergie de toute une équipe, du nord de l’Europe au littoral du Maghreb, le STERIBLOC et l’ASP ont réussi à s’imposer sur le très sélectif marché des systèmes de traitement d’air pour les applications de pointe.
Aujourd’hui Gérard Barachini prépare son départ de l’entreprise et consolide UNITAIR en tant que leader Européen.

 

Les créateurs de TOGI Santé Nice sont des professionnels du secteur médico-social, issus de milieux différents mais complémentaires ils sont parvenus au même constat :
Le bien-être de l'individu, le maintien (voire le développement) de son autonomie sont assujettis à l'aide humaine et aux aides matérielles.
Ce constat fait naître l’idée de création d’une structure regroupant d’une part, les services d’aide à la personne et d’autre part, le matériel médical et les services liés à ce matériel

En 2008, Bernard PRATT Directeur des Services Sociaux de la Principauté de Monaco quitte le confort du service public d’Etat pour se lancer dans le privé. Il crée Monaco Famille Concept, agence monégasque de service à la personne. Dès sa première année d’activité, cette entreprise est rentable.Il fait la rencontre de Guillaume Tommas jeune lauréat d’un concours de la Jeune Chambre Economique de Monaco en présentant son projet de service à la personne. Grâce au prix de 20 000€, il crée la société « A Domicile Monaco » qui réalise au bout de quelques années un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros et emploie entre 80 et 100 salariés (auxiliaires de vie, aides ménagères, gardes d’enfant). Parallèlement, ils font la connaissance d’Antonio Sillari, entrepreneur dans l’âme, Antonio est à la création d’une société dans la recherche de nouveaux produits bio pour augmenter la rentabilité des animaux d’exploitation (bovins, volailles,…) Cette entreprise a été vendue 100 millions d’euros à un groupe américain. L’équipe TOGI est constitué pour développer ses magasins et ses franchises.

 

Damien LAPALUS
Président de NEXTWATT
Damien, ardéchois, fils d'entrepreneur en Batiment s'engage dans une carriére bancaire. Pendant 17 ans, il évolue. dans le réseau commercial de la B.N.P, finissant au poste de Directeur Adjoint d'un groupe d’agences. Dans le cadre de ses fonctions de cadre financier, il a rencontre le fondateur de la société ENERGIA. Aprés une mission de conseil pour renforcer les fonds propres d'ENERGIA, il rejoint et développe ENERGIA jusqu'à la cession de la sociétée à GDF SUEZ.
En 2010, Damien se lance, avec Frédéric, dans la création de NEXTWATT.
Frédéric WASSNER
Directeur Général de NEXTWATT
ingénieur diplomé de l'ISEP, débute chez Thomson en Tunisie dans la gestion d'une unit. de production comprenant la fonction stratégique des achats. Puis, il rejoint PSA en qualité de chef de projet, en Belgique et au Portugal. En 1999, Frédéric obtient un MBA HEC. Il crée un service de vente aux enchéres qu'il revendra à la Centrale du particulier. Alors qu'il réalise des opérations de consulting, en mission chez ENERGIA, il intégre la structure et
rencontre Damien. Lorsque que le CA de cette PME a atteint 35M€, elle est cédée . GDF SUEZ ouvrant une nouvelle page de cette société, il part alors pour participer à l'aventure NEXTWATT.


Nextwatt propose à ses clients une démarche complète : un audit énergétique, une proposition technique avec une projection financière et enfin la réalisation des travaux. Nextwatt se démarque des concurrents en proposant des bouquets travaux avec un financement performant et un engagement de qualité et de performance. Le modèle innovant s'appuie sur l'industrialisation du bureau d'étude et l'externalisation de la vente et de l'installation.

Christophe Le Dantec, cofondateur de Surycat, plate-forme créée il y a quatre ans et qui permet à des systèmes de communiquer entre eux. Comme pour les autres start-up, l'entrée de son entreprise dans la commande publique s'est faite dans la douleur. « Nous avons longtemps vendu notre solution de manière indirecte », explique-t-il. Les groupements représentant un ensemble d'écosystèmes couplant informatique et télécoms sont souvent l'une des options retenues par les start-up pour se faire un nom dans la commande publique. « Les grosses entreprises disposent des ressources nécessaires pour répondre à un appel d'offres, ce n'était pas notre cas au départ », se souvient Christophe Le Dantec. Préjugés, complexité... La commande publique n'a pas bonne presse auprès des jeunes pousses, qui craignent des retards de paiement ou encore de se sentir lésés. « Un certain nombre d'appels d'offres se terminent au tribunal ", rappelle le dirigeant. Aujourd'hui, la part des marchés publics dans le chiffre d'affaires de l'entreprise est estimée à 50 %, essentiellement auprès de groupes hospitaliers. La part privée comprend des cliniques, mais aussi des usines.
Leader depuis plus de 15 ans dans l’interopérabilité pour les systèmes d’information de santé, l’éditeur de logiciels Enovacom annonce l’acquisition de la société Optiflows le 1er Juin 2017. L’objectif? Travailler ensemble pour répondre aux besoins de l’hôpital connecté de demain.

 

Après CMA CGM, c'est au tour du numéro deux mondial MSC d'entrer au capital de Traxens. La start-up va pouvoir diffuser massivement sa technologie de suivi des conteneurs.
Le système de Traxens est en passe de devenir le standard du transport de marchandises par voie maritime ? Après CMA CGM, numéro trois mondial du secteur, son concurrent MSC numéro deux mondial vient à son tour d'entrer au capital de la jeune pousse marseillaise.
L'armement suisse, qui aligne une flotte de plus de 450 porte-conteneurs, a pris 16,67% du capital de l'entreprise assortie d'une commande constituant, selon le président de Traxens , Michel Fallah, « la première étape vers une diffusion massive » de sa technologie de suivie des marchandises conteneurisées.
Son dispositif électronique autonome, récompensé d'un trophée de l'innovation par STMicroelectronics fin mai, intègre plusieurs des capteurs du géant des semi-conducteurs pour fournir en temps réel des données sur la géolocalisation de la marchandise et l'état de son environnement : température, taux d'humidité, présence de gaz ou encore luminosité. Il peut également intégrer des senseurs spécifiques, par exemple pour contrôler l'intensité de freinage d'un wagon, et contient toutes les informations relatives à son statut administratif et douanier. « Il dote le fret de l'intelligence nécessaire pour améliorer la productivité et la sécurité logistique », explique Michel Fallah

 

ACTUALITE : MOSconsultants s'associe à IDP spécialiste des financements européens : 65 M€ de subvention sur les 100 derniers dossiers

Une rémunération aux résultats, un seul engagement la réussite.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite.om Mentions Légales MOSconsultants ( cliquez sur plan du site pour accéder à la page "Mention Légales") :