ingénierie financière et partenariat
   ingénierie financière et partenariat

Actualités

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités et celle de nos partenaires . Vous pourrez notamment en apprendre davantage sur les tendances de la profession et sur nos inovations en matière de  financement de projet:

ACTUALITE DU DERNIER TRIMESTRE

 

MOSCONSULTANTS  accompagne ce dernier trimestre

- The First Club leader mondial du digital de fidelité pour son développement européen.

-  IDEXCO BOOST est une agence spécialisé dans la communication professionnelle notamment dans la prime, l'objet et la PLV publicitaire de qualité elle a pour clients europe et monde : COCA COLA, DISNEY, PERRIER, OASIS, LIPTOWN, M&M, Club Med, Petit Bateau,....

- VIVADIA, implantée sur Sophia Antipolis, est la plus grande galerie marchande française de la Silver Economie. Le Groupe coté DAMARTEX a acquis la totalité des titres de VIVADIA. 1M€

- UNITAIRE Implanté à Arles, UNITAIR est un constructeur français qui offre une sélection d' armoires et de centrales de traitement d'air ainsi que de plafonds filtrant pour les hôpitaux. 2M€

- TOGI Santé implanté sur Monaco, Nice et Cannes  est un organisme tout à fait original qui s'adresse aux personnes en situation de dépendance, aux familles, aux parents ou futurs parents recherchant une aide de qualité sur le plan de l'accompagnement à domicile ou sur le plan matériel. 10M€

 

 

NOUS ACCOMPAGNONS VIVADIA

Retrouvez cet article sur : www.ecommercemag.fr - ""D'ici 10 ans, les market-places représenteront 95% des ventes en ligne""

"D'ici 10 ans, les market-places représenteront 95% des ventes en ligne" 

Publié le 01/02/2016 par Charlotte Marchalant

Le volume des ventes réalisées en ligne via des market-place a augmenté de près de 50% en 2015.  

La preuve d'un engouement qui promet de révolutionner le commerce online... et offline. 

Explications de Philippe Corrot, P-dg de Mirakl.

Les market-places grignotent de plus en plus de parts de marché du e-commerce. Comment expliquer l'essor de la formule ? 

Traditionnellement, un commerçant, qu'il soit online ou offline, sélectionne une gamme de produits qu'il s'efforce par la suite de vendre à ses clients. La market-place fait évoluer ce modèle économique vers un autre, plus vertueux, centré sur les attentes du client. A savoir : trouver le produit de son choix au meilleur prix avec la meilleure qualité de service associée. Côté commerçant, le rôle d'opérateur de market-place permet avant tout de développer son offre de façon exponentielle sans coûts logistiques exorbitants - et ce à l'international. Sa rapidité de déploiement permet enfin de tester très facilement de nouvelles catégories de produits ou de nouveaux marchés. A la clé : croissance et rentabilité sont les deux indicateurs du succès de la démarche. Précurseur en la matière, Amazon, a réalisé, 4 ans après le lancement de sa market-place, un CA sur ce segment de son activité de 1 Md de dollars. Il est pour ainsi dire impossible d'égaler cela avec de la vente en direct ! 

Quels sont les enjeux pour les e-commerçants ? 

La mécanique de la market-place a beau être simple, elle induit des problématiques complexes pour les opérateurs qui vont de la gestion des vendeurs au pilotage de la qualité en passant par la gestion des stocks, les prix etc. La réussite est à portée de tout un chacun, quelle que soit sa taille et son secteur d'activité, à condition de se donner les moyens de ses ambitions. Les trois "piliers" d'une bonne market-place dans lesquels il faut investir sont : la plateforme technique, le marketing et le recrutement des vendeurs. Un dernier point crucial dans la mesure où, en optant pour une market-place, un commerçant confie ses clients à un tiers ce qui implique qu'une partie de l'expérience client lui échappe. Pour être sur que la qualité du service fourni soit au standard instauré par le commerçant, il importe de monitorer, en temps réel, en temps réel un certain nombre d'indicateurs. D'où l'intérêt de se faire accompagner. Dans quelle mesure la progression fulgurante du modèle de la market-place peut-elle impacter le paysage du e-commerce ?

"La market-place fait évoluer le magasin" 

En se basant sur la tendance observée actuellement, il est possible d'imaginer que, d'ici 10 ans, Amazon fera 95% de son CA via sa market-place. Peut-être la vente en direct disparaitra-t-elle complètement ?

Il faut dire que la market-place est, par ailleurs, un modèle applicable tant online que offline. Si sur Internet le modèle est Amazon; offline, c'est le grand bazar d'Istanbul : un espace avec des "corner stores" achalandés, staffés et gérés par des vendeurs partenaires sur les ventes desquels l'hôte prend une commission. Il ne s'agit pas de remplacer le magasin mais de le faire évoluer. Quels que soient les canaux, les avantages de la formule varient selon les catégories de produits concernés : dans le luxe, la market-place permet de faire baisser le coût des stocks, dans l'alimentaire, elle raccourcit les circuits et donc les délais, dans l'électronique, elle permet de tester le succès de certains produits... 

Miralk est un éditeur français à l'origine d'une solution clé-en-main de gestion de market-place, en mode SaaS. Leader européen sur son secteur, la société est présente en France, en Allemagne, Angleterre et États-Unis. Ses références comptent le groupe Galeries Lafayette, Darty, Carrefour, Nature et Découvertes, Delamaison.fr ou encore Best Buy. Mot clés : cross border | Marketplace | Mirakl | Place de marché

Retrouvez cet article sur : www.ecommercemag.fr - ""D'ici 10 ans, les market-places représenteront 95% des ventes en ligne""

 Nous accompagnons  Rubby Card

 

Je vous prie de trouver ci joint les liens des interview faites sur France Soir lors des Matinales de la Silver Economie,la Journée Connected Health Monaco,la parution d'un article sur la page Santé de Nice Matin,ainsi que le communique de presse.

 

Bonne lecture

 

Cordialement

 

Antonio Sillari

 

 

o   Monsieur Christian Etrosi

https://www.youtube.com/watch?v=7TE73bbwKAI&index=5&list=PLA62ijZ5-HR2Q5B2h1H1tKrILMKfeGmqk

 

o   et Patrick Coudert pour MyRubyCard :

https://www.youtube.com/watch?v=gYZYqdrjtfY&list=PLA62ijZ5-HR2Q5B2h1H1tKrILMKfeGmqk&index=7 

 

           

                                Reportage Journée Connected Health Monaco

 

 

http://www.monacochannel.mc/Chaines/Monaco-Info-Les-Reportages/Videos/Connected-Health-Monaco-au-service-de-la-sante

 

 

 

CROWDFUNDING

 

Si le crowdfunding reste pour la majorité des fonds d'investissement très difficilement gérables pour des raisons de multiplication d'actionnaire et donc rédhibitoire dans la mise en place d'un pacte d'actionnaire, les tout petits projets peuvent voir dans le crowdfunding une source de financement :

 

Le très sérieux site web lesechos.fr porte un regard très pertinent sur le crowdfunding, qu'il définit comme étant l' un des acteurs principaux du financement des entrepreneuriale en France ...mais aussi il pointe les complémentarités et les différences entre investissement par le crowdfunding, les financement bancaire et les fonds d'investissement ...

On y retrouve également quelques chiffres très ...

Selon la première vague de l’Observatoire du crowdfunding*, 7% des Français ont déjà participé à un projet de crowdfunding. Et 23% comptent...

« Vive l’innovation, vive les PME »

billet_500_eurosLa technologie est souvent au coeur du progrès, au service des vivants. Nos sociétés ont besoin d’innovations, les financements en R&D contribuent à la constitution d’un avenir économique et social plus prospère et plus heureux. N’oublions pas que la France, pays justement critiqué parce qu’il est supposé ne pas aimer la réussite financière, est l’une des nations du Monde à aider au mieux les forces de l’ingénierie.

L’innovation technique, commerciale ou encore organisationnelle donne naissance à de fabuleux gains de productivité. Si nous parvenons à écarter des mécanismes administratifs sournois de captation des richesses produites, confiscatoires et castrateurs par nature, notre tissu économique deviendra certainement l’un des plus performants de notre planète.

Par exemple, nous devons admettre que la robotisation va reconsidérer la place de l’homme dans le monde du travail, il appartiendra certainement à chacun de nous de créer notre propre emploi, au lieu d’attendre que d’autres puissent nous en offrir un.

Je ne suis pas absolument certain que tous les chemins mènent à Rome, en revanche, je reste persuadé que seuls les schémas disruptifs permettent de se distinguer favorablement et de créer les conditions des réussites futures, à condition de trouver un marché en face de ces routes. La créativité nécessite un processus intellectuel qui permet à des esprits libres de faire naître des idées, des concepts et des produits.

C’est l’offre pertinente  qui favorise la demande quand elle est porteuse d’un élément transformateur qui dépasse le cas d’une simple amélioration marginale. Pour réussir à renouveler notre tissu industriel, dans le sens large du terme, au-delà de l’ouvrage de nos entrepreneurs, de nos ingénieurs et de nos directeurs de projets, nous devons apprendre à mieux accepter la contradiction, à admettre les imprévus, à dépasser les résistances au changement, et mettre fin à un réflexe moutonnier trop répandu en refusant le capital-amorçage par peur du risque alors que c’est lui qui offre les meilleures perspectives de plus-values potentielles. L’entreprise de demain avancera en mode collaboratif, en additionnant les intelligences, pour mieux concevoir. L’objectif essentiel de la démarche d’innovation est de parvenir à offrir aux Hommes une place qui les valorise et qui leur permet d’approcher le bonheur ; c’est justement  pour cela que j’apporte mon meilleur soutien aux PME créatives qui ont l’ambition d’émerger, de créer, de grandir et de gagner.

Laurent GUIBERT, Directeur Général de Kapitalium, à Nice, le lundi 1 décembre 2014

Le CEEI et KAPITALIUM au service des PME

10571943_310479025779695_7851404752690011778_oLa société KAPITALIUM  rejoint le réseau d’experts qualifiés du Centre Européen d’Entreprises et Innovation NICE COTE D’AZUR (CEEI).

L’équipe de KAPITALIUM se félicite de pouvoir accompagner les jeunes entreprises innovantes de la Métropole Niçoise et remercie pour leur confiance respective Monsieur Christian ESTROSI, Madame Marie-Christine VIDAL, Monsieur Christian GAZQUEZ ainsi que Monsieur Vincent GARNIER.

C’est aussi l’occasion pour nous d’associer à nos remerciements Monsieur Cyril DARY du Team Côte d’Azur pour l’ensemble de son action depuis la création de notre entreprise.

Notre territoire azuréen mérite d’accueillir des PME à fort potentiel, nous nous engageons à contribuer au développement économique de NICE en proposant aux entrepreneurs des services adaptés à leurs besoins.

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site créé avec 1&1 MyWebsite.om Mentions Légales MOSconsultants ( cliquez sur plan du site pour accéder à la page "Mention Légales") : Votre conseiller CIF est immatriculé au Registre Unique, Banque et Finance (ORIAS) sous le n° d’immatriculation E002948 (Vous pouvez vérifier cette immatriculation sur le site internet ORIAS : https://www.orias.fr/welcome) au titre des activités réglementées suivantes : CIF (Conseiller en Investissements Financiers) enregistré auprès de l’Association Nationale des Conseils Financiers-CIF (ANACOFI-CIF), association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)